ACTUALITÉS
 

ECORENO’V : près de 8000 logements écorénovés en 4 ans sur la métropole de Lyon

publié le 26 mars 2019

À l’occasion d’un point d’étape réunissant l’ensemble des partenaires d’ECORENO’V ce jeudi 21 mars à l’Hôtel de Métropole, le bilan du dispositif d’aide à la rénovation énergétique des logements lancé par la Métropole de Lyon en 2015 a été présenté. 7 857 logements ont été rénovés et des travaux d’écorénovation sont programmés d’ici la fin de l’année 2019 pour 8 000 logements privés supplémentaires.


La Métropole de Lyon, dans le but d’inciter les propriétaires et les copropriétaires des logements du parc privé à entreprendre des démarches d’écorénovation de leur habitation, a lancé en 2015 le dispositif ECORENO’V, une plateforme locale d’éco-rénovation du parc de logements privés, avec le soutien de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de l’ADEME.
Sur les 460 000 résidences principales du parc privée que compte la Métropole, la majorité a été construite avant 1975. Elles n’ont donc pas été soumises aux réglementations thermiques lors de leur construction. La métropole de Lyon a pour objectif de rendre la rénovation thermique plus accessible ; les informations juridiques, techniques et financières apportées permettent de rénover au mieux son logement pour améliorer son confort, maîtriser ses dépenses en énergie, et valoriser son bien immobilier.

Pour faciliter la rénovation, le dispositif ECORENO’V propose plusieurs services :

  • un guichet d’accueil, d’information et d’accompagnement au cas par cas de tous les projets d’éco-rénovation, à travers un service gratuit. La porte d’entrée de ce dispositif sont les conseillers énergie de l’Agence Locale de l’Énergie et du Climat de la Métropole de Lyon (ALEC) ;
  • une aide financière pour tous les propriétaires qui s’engagent dans une rénovation globale et performante de leur logement :
    • 3 500 € pour les projets dits « exemplaires » c’est-à-dire que la rénovation atteint le niveau BBC ;
    • 2 000 € pour les projets « ambitieux », c’est-à-dire que la rénovation effectuée permet de diminuer de 35 % les consommations d’énergie.

L’enjeu pour la collectivité est de diminuer l’empreinte carbone de l’habitat pour le parc privé, un élément essentiel pour répondre aux enjeux du développement durable. Pour les copropriétaires et propriétaires, l’écorénovation permet :

  • d’améliorer le confort de son logement ;
  • de maîtriser ses charges ;
  • de valoriser son patrimoine grâce à une meilleure étiquette énergie.

Les aides financières d‘ECORENO’V, cumulables avec d’autres aides à la rénovation, vont de 2 000 à 5 000 € en maison individuelle, et de 2 000 à 3 500 € par logement en copropriété, en fonction du montant total des travaux. ECORENO’V tient ainsi à rendre la rénovation énergétique plus attractif et accessible à tous pour accélérer la rénovation du parc privé.
Le dispositif propose aussi une aide complémentaires pouvant aller jusqu’à 2 500 € si le propriétaire fait le choix de matériaux bio-sourcés, tels que le chanvre, le bois, la paille ou encore le liège, une aide pouvant aller jusque 2 500 €. Ces matériaux, parfois plus coûteux, présentent néanmoins un meilleur bilan environnemental et participent au soutien de l’économie locale.

Depuis son lancement, ECORENO’V a permis la rénovation de 7 857 logements, pour un montant de travaux de près de 130 millions d’euros pour les entreprises locales, dont 5 198 logements privés et 2 659 logements sociaux.

Le Plan Bâtiment Durable, nouveau signataire de la charte des partenaires d’ECORENO’V

Quatre nouvelles entités ont rejoint ECORENO’V et les 36 partenaires déjà signataires : le Plan Bâtiment Durable, la chambre des notaires du Rhône, l’association Architectes de la rénovation, et l’association Toits en transition.

La rénovation énergétique associe toutes les parties prenantes de l’acte de rénovation du bâtiment, du conseil, de l’immobilier, de l’architecture, de l’ingénierie financière, des entreprises, de l’urbanisme et du patrimoine. La plateforme ECORENO ’V, pilotée par la Métropole de Lyon, permet de réunir ces acteurs et de mettre en lumière leurs engagements respectifs.
ECORENO’V s’appuie sur le soutien de ses partenaires pour sa communication, envers les artisans et les particuliers afin de faciliter la prise de décision chez les propriétaires, mais aussi pour l’octroi d’éco prêt à taux-zéro (pour les partenaires bancaires), pour faciliter les préfinancements des aides et des prêts missions sociales des travaux et pour assurer un accompagnement sur les pratiques professionnelles avec des acteurs techniques.

David Kimelfeld, président de la métropole de Lyon, a ouvert ce comité de suivi d’ECORENO’V et s’est félicité des résultats de la plateforme. « Nous avons consacré un budget de 50 M€ à ce programme mais ses résultats montrent que nous devons encore intensifier nos efforts en la matière. Notre objectif est donc d’augmenter encore notre investissement afin de permettre, notamment aux ménages les plus fragiles, de réduire leur facture énergétique dont on sait qu’elle pèse lourdement sur leur budget. »
En plus des subventions accordés par la Métropole via ECORENO’V, les ménages modestes peuvent recevoir des aides supplémentaires accordées par l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) et la Métropole.

Philippe Pelletier, Président du Plan Bâtiment Durable, grand témoin de cette journée, a apporté son soutien à la démarche de la Métropole de Lyon a salué la pertinence du dispositif ECORENO’V : « l’accompagnement des ménages, la mise en place de dispositifs incitatifs dédiés et la démarche partenariale engagée avec les acteurs de la rénovation sont les fondamentaux d’une politique ambitieuse, ce que réussit pleinement la Métropole de Lyon. Je suis heureux d’y apporter le soutien du Plan Bâtiment Durable et de faire connaître cette initiative le plus largement possible ».

Certaines communes ont aussi fait le choix de soutenir ce dispositif sur leur territoire, et leurs actions ont fortement contribué à la réussite d’ECORENO’V.

EN SAVOIR PLUS :