ACTUALITÉS
 

La Banque des Territoires et la ville de Saint-Louis signent la première convention d’intracting pour une collectivité du Grand Est

publié le 8 juillet 2019

Patrick François, directeur Grand Est de la Banque des Territoires, et Jean-Marie Zoellé, Maire de Saint-Louis, ont signé la première convention d’intracting avec une collectivité du Grand Est afin d’améliorer l’impact énergétique de la ville sur son environnement.

L’intracting est un dispositif qui prévoit le financement, par un fonds dédié, d’actions d’efficacité énergétique avec un temps de retour relativement court (10 ans) dans le but de réduire, pour le propriétaire, les coûts de fonctionnement de ses bâtiments. Les économies générées par la baisse des consommations énergétiques sont alors réinjectées dans de nouvelles opérations, selon le principe d’une chaîne vertueuse.

En favorisant la performance énergétique du patrimoine de la collectivité et en s’appuyant sur son organisation interne exemplaire, l’intracting est une action phare de la politique ambitieuse Climat-Air-Energie de la Ville de Saint-Louis qui porte l’objectif d’une ville neutre en carbone en 2050.

Lauréate en 2017 de l’Appel à Manifestation d’Intérêt conjoint de la Banque des Territoires et de l’ADEME pour la rénovation énergétique du patrimoine bâti des collectivités locales, la Ville de Saint-Louis a pu mener, à travers un accompagnement de la Banque des Territoires, un audit technique et financier permettant d’identifier le programme de travaux à conduire dans le cadre de l’intracting.

Le programme de travaux retenu par la ville porte sur 15 bâtiments (écoles, médiathèque, centres sportifs, hôtel de Ville, mairies annexes, centre culturel …) pour un montant global de près de 700 K€ et sera réalisé en totalité d’ici 2021. La Banque des Territoires apportera une enveloppe d’avances remboursables de l’ordre de 340 K€, représentant 50 % du coût des travaux à réaliser.

Cette opération devrait générer un gain de plus de 4.430 kWh et de plus de 1,25 tonnes de CO2 sur 10 ans. Financièrement, cela se traduit par une moyenne annuelle d’économies de 60 K€ ; ces économies permettent de poursuivre à l’avenir des actions de même nature, afin d’améliorer l’impact énergétique de la ville de Saint-Louis sur son environnement.
Ce soutien de la Banque des Territoires s’inscrit dans le cadre de son action au bénéfice de territoires plus durables.

EN SAVOIR PLUS :