ACTUALITÉS
 

Le CIBI lance un appel international à l’action pour développer la biodiversité urbaine

publié le 16 mars 2018

A l’occasion du MIPIM, une charte engageant ses signataires à intégrer le vivant dans les projets urbains a été lancée avec le soutien du Plan Bâtiment Durable.

Mobiliser pour la biodiversité, au même titre que pour le climat

L’érosion de la biodiversité présente des conséquences au moins aussi graves pour l’Humanité que le dé-règlement climatique. Les deux phénomènes sont d’ailleurs intimement liés. Considérant qu’à l’horizon 2050, 80% de la population mondiale sera citadine, la biodiversité urbaine constitue un enjeu majeur car, « Plus on vit connecté à la nature, plus on la protège ».
La demande pour plus de nature en ville est d’ailleurs manifeste : 9 Français sur 10 considèrent la proximité d’espaces verts comme un élément essentiel de leur équilibre de vie. C’est même un facteur d’attractivité pour les entreprises : 83% des jeunes diplômés veulent des bureaux végétalisés. Le concept de biophilie formalise ce besoin de nature.

Comme l’illustre une étude récente, la médiatisation de la biodiversité reste jusqu’à 8 fois inférieure à celle du climat, malgré un nombre de publications scientifiques tout aussi conséquent. C’est la raison pour laquelle, le CIBI signe son appel international avec #makeourplanetGREENagain, une référence assumée et volontaire au mot clé utilisé par l’Elysée et le Ministère en charge de l’écologie, pour mobiliser les scientifiques internationaux pour le climat.

« Plutôt que d’opposer les causes, le CIBI souhaite montrer l’interdépendance des problématiques environnementales pour provoquer une mobilisation forte. Avec une conviction : celle qu’agir pour la biodiversité urbaine, pour la nature dite « ordinaire » produit des effets visibles, concrets, et donc engageants pour les citoyens » souligne Luc Monteil, Président du CIBI.

Une charte signée par des acteurs de renom

Un collectif d’acteurs de la ville et de la nature, sous la houlette de l’association Conseil international biodiversité et immobilier (CIBI), à l’initiative des labels BiodiverCity®, lance un appel international à intégrer la biodiversité aux villes. Constructeurs, professionnels de l’immobilier, utilisateurs, écologues, architectes, jardiniers et paysagistes, collectivités et institutions publiques, mais aussi associations de protection de la nature unissent leurs forces pour relayer cet appel à la mobilisation.
Une charte, en 10 actions clés, engage ses signataires à intégrer le vivant dans tout projet urbain. Une première signature a été organisée au MIPIM, le salon international de l’immobilier, à Cannes, en présence des dirigeants d’une quarantaine d’entreprises du secteur. Cette charte a reçu le soutien du Plan Bâtiment Durable qui, dès 2015, avait exploré le sujet de la biodiversité et du bâtiment au sein d’un groupe de travail.

La charte a vocation à être itinérante, signée par différentes parties prenantes à l’occasion de plusieurs événements jalonnant l’année 2018 (Pro durable, le salon de la RSE, début avril ; La fête de la nature, fin mai ; les Assises nationales de la biodiversité, en juin, mais aussi le salon des Maires, en novembre prochain). Une façon, pour les acteurs mobilisés, de contribuer de manière volontaire à l’ambition portée par le ministre Nicolas Hulot, qui rappelait en octobre que « la biodiversité est une priorité du Ministère de la transition écologique et solidaire, au même titre que le climat ».

EN SAVOIR PLUS :