Parc tertiaire privé

 


Le parc tertiaire privé doit rénover 750 millions de m². Alors que les secteurs du logement privé et du logement social ont été fortement aidés par la mise en place de dispositifs incitatifs pour engager leur rénovation (éco-prêt à taux zéro, éco-prêt « logement social », réductions fiscales) et atteindre les objectifs fixés par le Grenelle de l’Environnement, le parc immobilier tertiaire n’a fait l’objet d’aucune mesure d’accompagnement particulier. Ce secteur doit pourtant atteindre, pour la construction neuve, un objectif basse consommation deux ans plus tôt que le secteur résidentiel : 50kWh/m²/an d’énergie primaire (pour un bâtiment standard) pour tout permis de construire déposé à partir du 1er juillet 2011.

C’est au regard de cette obligation future et des autres dispositions liées au parc tertiaire privé qu’il a été confié à Serge Grzybowski (président directeur général d’Icade), le soin de piloter et d’animer ce chantier.

> Télécharger les recommandations sur le bilan carbone et attestations de conformité à la RT du chantier "Parc tertiaire privé" janvier 2010 (format pdf - 96 ko - 09/07/2013)

Objectifs

Ce groupe a pour vocation d’acquérir une meilleure connaissance énergétique du parc, d’y repérer les différents secteurs et de les préparer à l’obligation future de travaux. Il a formulé différentes propositions destinées à faciliter la mise en œuvre des objectifs du Grenelle Environnement, dans le parc tertiaire privé.

Pilote du groupe de travail

Serge Grzybowski a débuté sa carrière en tant que directeur civil de la Caisse des Dépôts, de 1983 à 1987. En 1992, il rejoint la banque la Hénin, du groupe SUEZ, comme directeur exécutif. Entre 2002 et 2005, il sert Gecina SA avant de devenir le président d’ICADE, en août 2007.