ACTUALITÉS
 

Rapport d’évaluation du Grenelle Environnement

publié le 2 novembre 2010 (modifié le 6 septembre 2013)

Un rapport d’évaluation de trois années de mise en œuvre du Grenelle Environnement, élaboré par son comité d’évaluation, a été remis au Ministre de l’Ecologie.

Thématique par thématique, ce rapport fait le point sur les actions engagées depuis la conclusion des tables rondes du Grenelle : tous les engagements du secteur du bâtiment sont en cours de réalisation.

Le comité d’évaluation du Grenelle est composé des personnalités qui ont présidées et ont été particulièrement impliquées dans les tables rondes du Grenelle Environnement qui s’étaient déroulées du 24 au 26 octobre 2007.

Ainsi, ce comité est composé de :

M. Alain Grimfeld,
M. Jean Jouzel,
M. Bruno Gazeau,
M. Alain Liebard,
M. Philippe Pelletier,
Mme Nicole Notat,
M. Jean-François Legrand.

Pour le Ministre « le Grenelle avance et les Français s’en rendent compte dans leur quotidien. Après trois années de travail, les parties prenantes ont souhaité faire un point d’étape. Il s’agit d’ouvrir le capot et de regarder, très précisément, ce qui marche bien et ce qui fonctionne moins bien, afin de poursuivre consciencieusement son application ».

Ainsi, ce rapport est une véritable évaluation qui marque le début d’une étape qui se traduira notamment par l’adoption de nouvelles priorités d’actions.

> Télécharger l’intégralité du rapport d’évaluation du Grenelle de l’Environnement
> Télécharger une présentation synthétique du rapport d’évaluation
> Télécharger les chiffres clés et éléments principaux du rapport

Le bâtiment – urbanisme : un secteur où tous les engagements sont en cours de réalisation

(p.25 – 37 du rapport)

Tant en construction neuve qu’en rénovation, les engagements issus des tables rondes du Grenelle sont tous en cours de réalisation et ne présentent pas de difficultés majeures pour l’atteinte de leurs objectifs.

La nouvelle RT 2012, la mise en place d’outils financiers et fiscaux pour la rénovation des logements, l’engagement d’une démarche exemplaire de la part de l’Etat ou des grands détenteurs d’actifs tertiaires sont autant de signaux encourageants.

Les ménages ont compris l’intérêt d’un logement sobre en énergie, tout comme les grands promoteurs immobiliers, d’autant plus que l’affichage de la performance énergétique du bien va avoir un impact réel. Le mouvement est donc largement lancé !

Les Français et le Grenelle de l’Environnement

92 % de Français considèrent que c’est la bonne méthode pour faire bouger les choses et 81 % d’entre eux souhaiteraient être encore mieux informés sur les mesures issues du Grenelle Environnement.

> Télécharger l’intégralité du sondage réalisé par l’IFOP