Réflexion Bâtiment Responsable 2020-2050

 

Au lendemain de l’adoption de la loi Grenelle 1, et dans l’optique de participer pleinement aux réflexions sur le futur de la construction neuve en France, le Plan Bâtiment Durable a lancé en 2011 le groupe de travail Réflexion Bâtiment Responsable 2020-2050, ou « RBR 2020-2050 ».

Que dit la loi ?
 
L’article 4-b de la loi du 3 août 2009 dite loi Grenelle 1 prévoit que « toutes les constructions neuves faisant l’objet d’une demande de permis de construire déposée à compter de la fin 2020 présentent, sauf exception, une consommation d’énergie primaire inférieure à la quantité d’énergie renouvelable produite dans ces constructions ».
 
La Loi Transition Énergétique pour la Croissance Verte poursuit ce même objectif, et indique qu’à partir de 2018, le poids carbone des constructions neuves devra être pris en compte sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment (art. 14).

Ce groupe de travail, composé d’une trentaine de personnalités qualifiées, reconnues pour leur expertise et leur indépendance, mène une réflexion prospective sur le bâtiment de demain.

Le groupe est aujourd’hui copiloté par Alain Maugard, Président de Qualibat, et Christian Cléret, ancien président de l’Association des Directeurs Immobiliers.

Vous retrouverez dans cette rubrique toutes les productions de RBR 2020-2050, ainsi que la liste de ses membres, ses actualités, et ses travaux à venir.
 
 
 
 

Idées-forces et orientations du groupe de travail

publié le 25 juillet 2017

Le groupe de travail RBR 2020-2050 du Plan Bâtiment Durable a vocation à proposer une vision prospective et partagée des lignes forces des bâtiments responsables à l’horizon 2020.

Les deux premiers rapports du groupe ont ouvert un grand champ de réflexion sur les différentes problématiques soulevées par la thématique du bâtiment responsable.

Dans le troisième rapport, le groupe a rendu un travail concret présentant des lignes directrices qui sont des orientations sur des thématiques clés afin de nourrir une réflexion sur les futurs labels et indicateurs de performance du bâtiment de demain.

Le groupe de travail a ainsi participé à démocratiser l’idée que la future réglementation en matière de construction neuve ne serait plus seulement thermique mais environnementale. C’est tout le sens de l’expérimentation « E+/C- » lancée en novembre 2016 par les pouvoirs publics et la filière du bâtiment qui vise à multiplier la réalisation de bâtiments à énergie positive et sobres en carbone.

Dans ce contexte, et à coté des enjeux énergie-carbone, le groupe de travail RBR 2020 souhaite mettre la lumière sur les autres enjeux des bâtiments responsables. C’est ainsi l’objet d’une série de notes thématiques qui seront publiées tout au long du second semestre 2017.