Rénovation énergétique des bâtiments éducatifs

 
 
 

Le Plan Bâtiment Durable et la Caisse des Dépôts lancent un groupe de travail commun sur la rénovation énergétique des bâtiments éducatifs

publié le 23 octobre 2017 (modifié le 25 octobre 2017)

Le Plan Bâtiment Durable vient de relancer la dynamique volontaire en faveur de la rénovation énergétique du parc énergétique avec 123 acteurs engagés dans le cadre de la charte « tertiaire ». De son côté, la Caisse des Dépôts travaille depuis plusieurs mois, dans le cadre de son AMI « bâtiments des collectivités », avec les collectivités territoriales afin de favoriser les retours d’expériences en matière rénovation énergétique de leur parc. C’est fort de ces expériences respectives que le Plan Bâtiment Durable et la Caisse des Dépôts ont décidé de s’associer pour explorer le sujet de la rénovation énergétique du parc éducatif.

En effet, ces dernières années, le Plan Bâtiment Durable a longuement plaidé pour la mise en place d’un « Plan Bâtiment éducatif », favorisant ainsi une mise en mouvement coordonnée et d’ampleur dans le champ des bâtiments scolaires et universitaires. Considérant que la rénovation énergétique de ces bâtiments ne peut se faire de manière efficace qu’en y associant la communauté éducative, les élèves et les étudiants, une telle mobilisation contribuerait de manière essentielle à l’implication de l’ensemble de la société dans la transition énergétique et solidaire.
Le groupe de travail dédié va être co-conduit par Jérôme Gatier, directeur du Plan Bâtiment Durable et Gabrielle Gauthey, directrice des investissements et du développement local à la Caisse des Dépôts.

Ce groupe de travail a vocation à mettre en lumière les enjeux de la rénovation énergétique dans ce segment du parc tertiaire. Il s’appuiera notamment sur les nombreux retours d’expériences des collectivités territoriales et de la communauté éducative que le Plan Bâtiment Durable avait déjà mis en lumière à l’occasion d’un évènement dédié avant l’été et sur l’expertise de la Caisse des Dépôts en matière de financements et d’accompagnement des collectivités et universités.

Les deux co-pilotes envisagent d’organiser leurs travaux autour de trois premiers axes :

  • la sensibilisation et la pédagogie à l’égard des élus et des maîtres d’ouvrages ;
  • la recherche de financements et des modes contractuels adaptés ;
  • l’accompagnement des acteurs.

Le champ d’étude portera sur l’ensemble des bâtiments scolaires et universitaires. Les premières observations et conclusions seront remises début 2018.
Ces travaux s’inscrivent dans la droite ligne des ambitions du Gouvernement sur la rénovation des bâtiments et viendront utilement nourrir le volet rénovation du parc tertiaire public de la feuille de route présentée prochainement.

La plénière de lancement de ce groupe de travail aura lieu fin novembre. Afin de préparer les échanges et de dégager les premières thématiques du groupe, les co-pilotes lancent une première consultation numérique.

Les personnes intéressées par ce groupe et la première réunion de novembre sont invitées à répondre au questionnaire suivant :

>> CLIQUEZ ICI SI VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER AU GROUPE DE TRAVAIL
 
 

Transition énergétique et environnementale des bâtiments éducatifs : retour sur la matinée du 7 juin

publié le 12 juin 2017 (modifié le 2 novembre 2017)

Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable, a rappelé en guise d’introduction l’objectif de l’événement : lancer une dynamique en faveur de la transition énergétique et environnementale des bâtiments éducatifs. Un sujet qui tient à cœur à la mission, puisqu’elle avait depuis quelques années déjà l’idée que l’efficacité énergétique et environnementale et l’exemplarité du parc scolaire est un levier essentiel de sensibilisation du grand public à la question de la rénovation des bâtiments. En effet, les bâtiments éducatifs, de la maternelle au supérieur, constituent une large part du parc tertiaire français, représentant près de 170 millions de m². Par ailleurs, le Plan Bâtiment Durable voit dans les occupants de ces établissements, en particulier les élèves, des ambassadeurs potentiels de la performance énergétique, au-delà des murs de l’école. Enfin, l’amélioration de la performance énergétique et environnementale de ces bâtiments ne pourra constituer qu’une avancée en termes de confort pour leurs usagers et faciliter l’apprentissage et la transmission des savoirs.

A l’occasion de ce « Rendez-vous du Plan Bâtiment Durable », un appel à contributions avait été lancé, afin de recueillir des témoignages et des retours d’expérience des acteurs engagés dans la transition énergétique et environnementale des bâtiments éducatifs. Les 66 contributions reçues ont été compilées dans un livret édité pour l’occasion. Ces démarches, très différentes et d’ampleur variable, ont été organisées en 6 catégories :
- Rénovation, réhabilitation, extension ;
- Construction neuve ;
- Démarche de sensibilisation et de mobilisation ;
- Approche contractuelle ;
- Action à l’échelle d’un territoire ou d’une collectivité ;
- Autres démarches (financement, innovation, étude…).
 
Téléchargez le livret de contributions (format pdf - 3.8 Mo - 09/06/2017)

Une matinée sous le signe des retours d’expérience

Parmi les contributions reçues, 7 retours d’expérience et témoignages ont été présentés lors de l’événement :

>> La réhabilitation du Groupe Scolaire Victor Hugo – Emile Zola à Stains (93), présentée par Ariane Jouannais, architecte : ce projet, combinant rénovation et construction neuve, atteint des niveaux de performance énergétique et environnementale exemplaires, et a été lauréat de l’appel à projet « Réhabilitation exemplaire » de l’ADEME et de la région Ile-de-France.

Retrouvez la fiche contribution correspondante p.18 du livret
et la présentation d’Ariane Jouannais ici (format pdf - 921.8 ko - 12/06/2017) .

>> Les contrats de performance énergétique des collèges des Hauts-de-Seine, présentés par Frédéric Moulin, Directeur des Bâtiments et Cyril Roussel, Responsable Energie du Conseil Départemental 92. Celui-ci s’est donné comme objectif dans 6 collèges, via une approche contractuelle, d’atteindre 33% d’économies d’énergie au total, avec au minimum 23% d’économies par collège, grâce à l’optimisation des consommations, au remplacement de matériel (chaudière…) et à quelques travaux sur l’enveloppe ou les systèmes. Depuis sa mise en œuvre en 2012, la consommation d’énergie sur les 6 collèges a baissé de 32% : ce résultat encourageant amène aujourd’hui le département à vouloir développer une Stratégie de Performance Energétique plus globale, concernant 93 collèges, en passant à la fois par l’optimisation des systèmes et des équipements, par des travaux sur l’enveloppe des établissements, voire des opérations lourdes ou neuves.

Retrouvez la fiche contribution correspondante p.122 du livret
et la présentation de Frédéric Moulin et Cyril Roussel ici (format pdf - 480.4 ko - 12/06/2017) .

>> Le Nudge Lab de la ville de Paris et du SGMAP (Secrétariat Général pour la modernisation de la vie publique), présenté par Auréliane Labourdette, Chargée de mission « Mobilisation des occupants des bâtiments publics aux économies d’énergie » à la ville de Paris et Mariam Chammat, Chef de Projet Sciences Comportementales et Nudge au SGMAP : cette expérience, développée dans 4 écoles, 4 gymnases et 4 crèches de Paris, est inspirée des sciences comportementales. Le nudge est un outil incitatif qui permet de passer de l’intention à l’action. Appliqué ici aux économies d’énergie, il incite les occupants à fermer les portes pour éviter les pertes de chaleur, à éteindre les lumières en partant, à désencombrer les radiateurs. L’objectif à moyen terme : massifier les nudges à l’échelle de la ville (450 crèches, 660 écoles, 100 gymnases…), et mobiliser des occupants des bâtiments publics pour concourir aux économies d’énergie.

Retrouvez la fiche contribution correspondante p.108 du livret
et la présentation d’Auréliane Labourdette et Mariam Chammat ici (format pdf - 1.1 Mo - 12/06/2017) .

>> La démarche environnementale développée par les Yvelines dans les collèges, présentée par Mathieu Marques, chef de projet Transition Energétique au Conseil Départemental 78, avec le témoignage de Jean-Pierre Gratien, Principal du collège Jean-Philippe Rameau à Versailles. Elle implique plusieurs éléments favorisant la performance énergétique et environnementale des bâtiments éducatifs : programmation d’un rythme de rénovation de 4% des surfaces des bâtiments par an, mutualisation et centralisation des contrats fluides et d’exploitation maintenance, optimisation des contrats d’exploitation de chauffage, et sensibilisation et partenariat avec les usagers, notamment avec la participation au concours CUBE 2020. En ce qui concerne la rénovation des collèges, un premier bilan a montré une diminution de 26% des consommations énergétiques du parc scolaire depuis 2006.

Retrouvez la fiche contribution correspondante p.130 du livret
et la présentation de Mathieu Marques et Jean-Pierre Gratien ici (format pdf - 412.5 ko - 12/06/2017) .

>> Le dispositif de financement Intracting, présenté par Hubert Briand, responsable Pôle Efficacité Energétique des bâtiments à la Caisse des Dépôts, et Patrice Barbel, chargé de mission politique DD & RS à l’université de Rennes 1 : ce dispositif s’appuie sur un cercle vertueux d’économies tout en assurant une action immédiate en faveur de la performance énergétique. Il suppose la mise en place d’une ligne budgétaire intracting dédiée, qui finance des actions de performance énergétique. Celles-ci permettent de réaliser des économies d’énergie, qui remboursent les financements engagés, et par la suite de financer de nouvelles actions de performance énergétique. Mis en place à l’université de Rennes 1, ce dispositif fait également ses preuves dans 5 autres universités en France.

Retrouvez la fiche contribution correspondante p.140 du livret
et la présentation de Patrice Barbel et Hubert Briand ici (format pdf - 1.3 Mo - 12/06/2017) .

>> La démarche Eco-Ecole, présentée par Romain Bouillon, Directeur adjoint de l’association Teragir qui mène ce projet : ce programme gratuit aide et accompagne 2500 écoles maternelles et primaires, collèges et lycées volontaires à mettre en œuvre une politique de développement durable au sein de leur établissement en mobilisant les professeurs et les élèves. Il délivre aux établissements qui s’engagent le label international « Eco-école », facultatif et renouvelable chaque année, qui repose sur la mise en œuvre d’une méthodologie, l’implication des élèves dans toutes les étapes d’un projet à l’échelle de l’établissement et rayonnant sur le territoire.

Retrouvez la fiche contribution correspondante p.104 du livret
et la présentation de Romain Bouillon ici (format pdf - 3.5 Mo - 12/06/2017) .

>> Le projet éducatif « Ça gaze pour moi » du collège Stockfeld de Strasbourg présenté par Flora Rabahi, professeur de SVT : il a pour objectif de sensibiliser les élèves aux économies d’énergie dans les bâtiments. C’est un projet de classe interdisciplinaire qui concerne la SVT, la technologie, la musique, la physique et les mathématiques, qui a conduit les élèves à évaluer leur consommation énergétique à la maison et au collège, à lutter contre les gaspillages énergétiques, et à communiquer pour diffuser les éco-gestes auprès des autres élèves.

Retrouvez la fiche contribution correspondante p.92 du livret
et la présentation de Flora Rabahi ici (format pdf - 2.7 Mo - 12/06/2017) .

Téléchargez le support global de présentation des intervenants (format pdf - 6.2 Mo - 09/06/2017) et retrouvez plus d’information sur les projets dans leur fiche contribution dans le livret.

A l’issue de ces présentations, Jérôme Gatier, Directeur du Plan Bâtiment Durable, a fait part de la volonté de l’équipe permanente de mener une réflexion et un travail de fond sur le sujet de la transition énergétique et environnementale des bâtiments éducatifs. Dans le respect de la tradition de travail collaboratif du Plan Bâtiment Durable, à l’écoute de l’ensemble des acteurs de la filière, il a appelé les personnes susceptibles de participer à cette réflexion à se manifester, afin de lancer une dynamique aussi large et constructive que possible.

RESSOURCES DOCUMENTAIRES
 
Découvrez ci-dessous d’autres documents présentant des démarches exemplaires :
>> Travaux d’Ekopolis concernant les locaux d’enseignement (format pdf - 89 ko - 09/06/2017)  ;
>> Construction neuve du Groupe Scolaire Chengdu de Montpellier (format pdf - 1.6 Mo - 09/06/2017)  ;
>> Construction neuve du Groupe Scolaire Beethoven de Montpellier (format pdf - 981.7 ko - 09/06/2017)  ;
>> Construction neuve du Groupe Scolaire Malraux de Montpellier (format pdf - 505.8 ko - 09/06/2017)  ;
>> Construction neuve du Groupe Scolaire Mitterrand de Montpellier (format pdf - 787.7 ko - 09/06/2017)  ;

EN SAVOIR PLUS :