ACTUALITÉS
 

Ségolène Royal s’engage pour la rénovation énergétique des bâtiments

publié le 28 avril 2014

A l’occasion d’une conférence de presse le 25 avril 2014, Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a présenté les 6 chantiers qui seront engagés d’ici cet été.

Crédits photo : Bernard Suard/MEDDE

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a présenté les 6 chantiers concrets déclinés en 27 actions qui seront engagées d’ici cet été et conduites avec un objectif prioritaire : la croissance verte, porteuse d’activité et d’emplois. Objectif : créer 100 000 emplois sur trois ans.
Ces défis constituent une chance exceptionnelle et des leviers essentiels de sortie de crise.

Parmi ces 27 actions, on retrouve l’accélération de la rénovation énergétique des bâtiments et la signature de la convention FEEBAT.

I - Mettre en place un nouveau modèle énergétique et la lutte contre le changement climatique
1. Finalisation du projet de loi de transition énergétique
2. Accélération des filières d’énergie renouvelables, dont l’éolien en mer et le solaire, la biomasse et les énergies marines
3. Accélération de la rénovation énergétique des bâtiments (logements, bâtiments publics, secteur tertiaire et industriel)
4. Réforme des modes de fixation des tarifs de l’électricité
5. Organisation de la conférence bancaire et financière de la transition énergétique
6. Adoption des derniers plans de protection de l’atmosphère
7. Finalisation du projet de loi réformant le code minier

II - Protéger et reconquérir l’eau, la biodiversité, les paysages
8. Examen au Parlement du projet de loi sur la biodiversité
9. Lancement des travaux de création de l’agence française pour la biodiversité
10. Signature du décret redonnant au Marais Poitevin le statut de parc naturel régional

III - Santé environnement, prévention des risques, économie circulaire
11. Adoption de la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens
12. Approbation de la stratégie nationale de gestion du risque d’inondation
13. Intégration d’un volet « économie circulaire » dans le projet de loi de transition énergétique
14. Élaboration du Plan déchets 2020
15. Préparation de la négociation européenne sur les OGM

IV - Transports

16. Signature de tous les volets « mobilité » dans les contrats de plan
17. Modalités de financement des infrastructures de transports
18. Examen au Parlement du projet de loi de réforme ferroviaire

V - Emplois nouveaux et croissance verte

19. Développement des filières d’avenir dans le cadre des 34 plans industriels
20. Mise en œuvre du volet « transition écologique » des Investissements d’avenir
21. Modernisation et simplification du droit de l’environnement
22. Signature de la convention FEEBAT pour la formation des artisans de la rénovation énergétique et mobilisation des filières de formation pour la transition écologique

VI - Les grands rendez-vous européens et internationaux

23. Préparation de la Conférence Paris Climat 2015 (COP 21)
24. Réunion des ministres de l’Énergie du G7 les 5 et 6 mai à Rome)
25. Conseil informel des ministres de l’Environnement et de l’Énergie de l’Union européenne les 14, 15 et 16 mai ; Conseil des ministres européens de l’Environnement le 12 juin ; Conseil des ministres de l’Énergie le 13 juin
26. Réunions à Bonn (les 5 et 6 juin) et à Nairobi (les 26 et 27 juin) pour l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement, dans le cadre des négociations internationales sur le climat.
27. Nous aurons aussi à préparer le conseil européen de juin 2014 qui reviendra sur les questions énergétiques et la COP biodiversité qui se tiendra cet automne.

Ce plan d’action a pour objectif d’agir :

  • pour l’emploi : c’est le cœur de mon action, avec un objectif de 100 000 emplois créés en trois ans grâce aux travaux d’économies d’énergie et aux emplois nouveaux dans les filières de la croissance verte.
  • pour le pouvoir d’achat : grâce à la modération des tarifs, et surtout aux économies d’énergie.
  • pour le bien-être : grâce à la protection et à la valorisation de la biodiversité, aux actions pour la santé et à une alimentation saine et de qualité.
  • pour la compétitivité : la mutation / transition écologique est une chance à saisir pour toutes nos entreprises avec de bons produits et de bons services, de moindres coûts à terme et des nouveaux marchés à conquérir.