Le chantier « formation » - Comité de filière « Métiers du bâtiment »

publié le 22 octobre 2009 (modifié le 9 septembre 2013)

Le Grenelle de l’Environnement va très fortement impacter la filière des métiers du bâtiment. Les ouvrages en construction et en rénovation, de plus en plus tournés vers un meilleur niveau de performance, doivent s’accompagner d’une compétence, de la part des intervenants de la filière du bâtiment. Avec l’ampleur de la filière, la formation est considérée comme un facteur stratégique de la réussite du Plan Bâtiment Grenelle. Il est essentiel que l’offre de formation soit adaptée aux besoins croissants, et répondant aux objectifs ambitieux du Grenelle.

La filière du bâtiment regroupe au sens large, près de 4 millions de professionnels. Cette filière est très hétérogène et vaste. Elle connaît une mutation de ses métiers (maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, entreprises, fournisseurs à la fois industriels, distributeurs et fournisseurs de services).

Le groupe de travail

Dans ce contexte, un groupe de travail dédié à la formation de la filière du bâtiment, des architectes et de l’ingénierie a été mis en place, sous le pilotage direct de Philippe Pelletier.

En octobre 2009, la secrétaire d’Etat auprès du Ministre d’Etat a installé un comité de pilotage national pour le développement des métiers liés à la croissance verte, créé dans le cadre du plan national de mobilisation des territoires et des filières. A cet effet, ce plan, intégré au pacte de solidarité écologique, prépare la transition vers les métiers de la croissance verte, à travers une réflexion menée sur dix filières thématiques, comptant un pilote par filière. Le chantier « formation » du Plan Bâtiment est devenu le comité de filière « Métiers du bâtiment », suite à la demande de la secrétaire d’Etat dans sa lettre de mission, de confier la présidence à Philippe Pelletier.

> Télécharger la lettre de mission de la secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Ecologie sur le comité de filière "métiers du bâtiment" (format pdf - 43.8 ko - 09/07/2013)

> Télécharger le dossier de presse d’installation du comité national de pilotage (format pdf - 241.4 ko - 09/07/2013)

Le groupe de travail comprend les organisations représentant les entreprises du bâtiment, les architectes, les bureaux d’études, les grandes écoles du bâtiment, les organismes de formation, les professionnels de l’emploi, les économistes de la construction, les représentants de l’Education Nationale, etc. qui ont décidé de dynamiser les actions de formation actuellement engagées.

Les propositions

  • En formation initiale, il est primordial d’identifier les besoins en formation (tant qualitatifs que quantitatifs) de la filière, afin d’associer les compétences des professionnels avec les objectifs poursuivis. Il s’agit de la formation des jeunes, des enseignants et des formateurs.
  • En formation continue, il faut développer les référentiels de formation, la formation des formateurs et les nouveaux supports. Le programme doit aussi pouvoir être ouvert largement à la maîtrise d’œuvre, maîtrise d’ouvrage et aux autres publics concernés.

Un premier rapport en ce sens, a été remis en décembre 2009, à Valérie Létard.

Les propositions du rapport ont été reprises par la secrétaire d’Etat, à l’occasion de la conférence nationale des métiers de la croissance verte en janvier 2010.

Conformément aux annonces de la secrétaire d’Etat, un partenariat a été signé le 14 juin 2010 par le ministère de l’Ecologie, EDF, le Plan Bâtiment Grenelle et les fédérations. Ce partenariat vise à accompagner les professionnels du bâtiment, et à leur permettre de relever les défis du Grenelle Environnement. Il prévoit la révision générale des Règles de l’Art de la construction, ainsi que la formation aux économies d’énergie de 120 000 professionnels du bâtiment. EDF contribue à ce programme à hauteur d’environ 70 millions d’euros, grâce au dispositif des certificats d’économies d’énergie.

Parallèlement, le Conseil de l’orientation pour l’emploi (COE), présidé par Marie-Claire Carrère-Gée, a rendu un rapport sur le thème « Croissance verte et emploi ».

Ce rapport fait référence au Plan Bâtiment Grenelle : en rassemblant l’ensemble des acteurs du secteur du bâtiment, il coordonne les actions du Grenelle de l’environnement. Une même organisation pourrait s’appliquer aux autres secteurs économiques.

La reprise des travaux

En avril 2010, la secrétaire d’Etat adresse une nouvelle lettre de mission à Philippe Pelletier, en lui proposant de poursuivre la réflexion du comité.

Cette nouvelle phase de réflexion devrait permettre d’approfondir certaines thématiques liées à la formation, à ses nouveaux outils, à ses enjeux de territorialisation et d’expérimentation.

La formation initiale et la formation continue étant deux problématiques distinctes, le comité de filière organise sa réflexion en différents pôles : un pôle « formation initiale », un pôle « formation continue » et un pôle transversal entre les deux sujets.

Un nouveau rapport sera remis à l’automne 2010.

EN SAVOIR PLUS :