9 nouveaux acteurs s’engagent pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires

publié le 2 juin 2014 (modifié le 26 juin 2018)

Signatures du 28 mai 2014

Sept grandes entreprises et un syndicat professionnel ont signé la charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires publics et privés en présence de Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable.

Les nouveaux signataires sont :

  • Aéroports de Paris
  • Bouygues Energies & Services
  • Cofely Axima
  • Eiffage Energie
  • Schneider Electric
  • VINCI Energies
  • le SERCE

Plus tôt dans la journée, TIAA Hendersen Real Estate, acteur de la gestion d’actifs immobiliers tertiaires, avait également signé la charte par parapheur interposé.

Signature du 2 juin 2014

En présence de Philippe Pelletier, la charte a été signée par le groupe MGEN. Le groupe est à la fois la première mutuelle et la première entreprise gestionnaire d’établissements de santé à signer cette charte.

Cette signature porte ainsi à 62 le nombre de signataires de la charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires publics et privés.
Le Plan Bâtiment Durable analyse actuellement les premiers retours d’expérience et plans de progrès communiqués par les signataires ; une première communication sera faite avant l’été.

Pour rappel, le 31 octobre 2013, les ministres de l’Égalité des Territoires et du Logement et de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Energie étaient venus saluer cette démarche volontaire de la filière. En effet, conscients de la nécessité d’organiser un mouvement coordonné de rénovation énergétique du parc tertiaire, les acteurs ont décidé d’anticiper la mise en application de l’obligation future de rénovation.
Cette charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires s’inscrit dans les recommandations de méthode et d’objectifs issus de la large concertation menée en 2010 et 2011 par Maurice Gauchot (CBRE France). Cette concertation avait permis de préfigurer les grandes caractértisitques de l’obligation de rénovation énergétique qui incombe aux bâtiments tertiaires publics et privés entre 2012 et 2020.

EN SAVOIR PLUS :