De nouveaux signataires de la charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires

publié le 25 juin 2014 (modifié le 26 juin 2018)

Hier, mardi 24 juin, au Palais du Luxembourg, en présence de Philippe Pelletier, avocat et Président du Plan Bâtiment durable, Afilog l’association professionnelle représentant tous les métiers de la Supply Chain et de l’immobilier logistique et deux de ses membres, STEF et BARJANE, ont signé la charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires publics ou privés.

Evénement initié par AFILOG, Claude Samson président de l’association, était donc aux côtés de Gilles Saubier, Directeur immobilier du STEF et de Julien MONGOIN, Directeur du développement de BARJANE pour cette signature collective.

Claude Samson précise : « Conscients de la nécessité d’organiser un mouvement coordonné de rénovation énergétique du parc tertiaire public et privé, plusieurs acteurs du secteur ont décidé sur impulsion du Plan Bâtiment Durable, d’anticiper la mise en application de l’obligation future de rénovation, dont le décret sera publié en 2014.
Cette charte est un mouvement d’ensemble en faveur de l’amélioration de l’efficacité énergétique, du bien-être des utilisateurs des locaux et de l’activité économique de la filière du bâtiment et de l’immobilier. En tant qu’association professionnelle, nous avons décidé de nous associer à cette démarche volontaire en valorisant et favorisant cet engagement auprès de nos membres, propriétaires ou utilisateurs d’actifs immobiliers.
Un processus logique quand on sait que le secteur logistique prouve depuis plusieurs années sa mobilisation pour améliorer ses performances environnementales et énergétiques. Nous sommes dans une dynamique positive. Plusieurs de nos membres sont déjà signataires (Aéroports de Paris, AEW Europe, AXA Real Estate, Cofely Axima, Foncière des Régions, Poste-Immo, Sodéarif, Groupe BTP Consultants, Green Rating Alliance) et nous sommes très heureux d’être aujourd’hui accompagné par les groupes STEF et BARJANE.
 »

Le 12 juin dernier, c’était l’Association des Directeurs des Services Techniques Départementaux (ADSTD), représentée par Christian Gonson, son directeur, qui s’engageait également dans la démarche.

Pour rappel, le 31 octobre 2013, les ministres de l’Égalité des Territoires et du Logement et de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Energie étaient venus saluer cette démarche volontaire de la filière. En effet, conscients de la nécessité d’organiser un mouvement coordonné de rénovation énergétique du parc tertiaire, les acteurs ont décidé d’anticiper la mise en application de l’obligation future de rénovation.
Cette charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires s’inscrit dans les recommandations de méthode et d’objectifs issus de la large concertation menée en 2010 et 2011 par Maurice Gauchot (CBRE France). Cette concertation avait permis de préfigurer les grandes caractéristiques de l’obligation de rénovation énergétique qui incombe aux bâtiments tertiaires publics et privés entre 2012 et 2020.

EN SAVOIR PLUS :