ACTUALITÉS
 

Territoires à énergie positive : 212 candidatures retenues

publié le 22 avril 2015

Lundi 20 avril 2015, le Président de la République François Hollande et la Ministre de l’Écologie Ségolène Royal ont officialisé lors d’une réunion à l’Élysée l’appel à initiatives « 200 territoires à énergie positive pour la croissance verte » lancé en septembre 2014 par le Ministère de l’Écologie.

Le 4 septembre 2014, Ségolène Royal avait lancé l’appel à initiatives « 200 territoires à énergie positive ». « Cet appel à initiatives a pour objectif d’engager 200 territoires volontaires dans une démarche exemplaire au service du nouveau modèle énergétique et écologique français, concourir au développement de filières industrielles d’avenir et créer des « emplois », précisait le ministère de l’Écologie.

Sur les 528 candidatures reçues suite à cet appel à initiatives la Ministre a déjà annoncé en février 2015 avoir retenu 212 territoires à énergie positive et 58 territoires zéro déchet zéro gaspillage. Les territoires retenus recevront un soutien financier pouvant aller jusqu’à 2 millions d’euros. Une première enveloppe de 500 000 € du fond de financement de la transition énergétique sera disponible la semaine prochaine auprès de chaque projet pour permettre la mise en place des premières actions réalisables à court terme.

Les actions conduites par les territoires sont réparties en 6 grands défis, ceux de la transition énergétique pour la croissance verte, parmi lesquels réduire la consommation d’énergie dans le bâtiment et l’espace public.

La Ministre a rappelé les mesures de soutien qui représentent 1,5 milliards d’euros d’aides fiscales. Pour le bâtiment, ces mesures sont les suivantes :

  • Le crédit d’impôt transition énergétique a été simplifié et renforcé avec un taux unique de 30 %. Il sera prolongé en 2016.
  • Le budget de l’agence nationale de l’habitat a été augmenté de 70 Millions d’Euros.
  • Les prêts croissance verte de la Caisse des dépôts remboursables sur 20 à 40 ans permettent de valoriser les économies réalisées, sur la rénovation d’un grand bâtiment ou l’éclairage public par exemple.
  • Le programme des investissements d’avenir finance l’innovation industrielle dans la rénovation et la construction d’immeubles prototypes en bois.

Le Président de la République a précisé que le budget de l’Anah était abondé de 70 millions d’euros car les crédits Habiter Mieux étaient déjà largement consommés et que l’objectif était de 50 000 réhabilitations thermiques par an chez les propriétaires modestes. En effet, la réduction du coût des travaux puis de la facture d’électricité participe à la lutte contre la précarité énergétique. « Si nous voulons lutter contre la précarité énergétique, il faut donner aux plus modestes les moyens de pouvoir eux-mêmes se protéger » a-t-il rappelé.

Enfin, le Président de la République a évoqué l’éco-ptz, un prêt qui mériterait d’être davantage distribué pour qu’il puisse accompagner les particuliers dans les investissements pouvant réduire leur facture énergétique.

POUR EN SAVOIR PLUS :
La vidéo de l’événement
Le discours du Président de la République
Le discours de la Ministre de l’Écologie
Les résultats de l’appel à projets