ACTUALITÉS
 

Une copropriété finance des travaux de rénovation grâce aux économies d’énergie

publié le 26 juin 2012 (modifié le 2 septembre 2013)

Une copropriété de 200 logements située à Angers rénove sa chaufferie grâce aux économies d’énergie garanties par un contrat avec GDF Suez…

Grâce au dispositif contractuel "Winpacte" de Provalys, filiale de GDF Suez, les copropriétaires ont pu réaliser des économies d’énergie et maintenir leur niveau de confort sans augmenter leurs charges.

Des travaux financés intégralement sans aucun investissement de la part des copropriétaires

L’offre "Winpacte" est un Contrat de Performance Energétique qui permet de changer son système de chauffage pour des chaudières à condensation sans écorner son budget.

La chaufferie est financée en majeure partie grâce aux économies d’énergie garanties par Provalys, qui s’est engagée sur une réduction de 15% de la consommation d’énergie, par rapport à la moyenne des 7 dernières années.chaufferie

Le reste est financé par le rachat des Certificats d’Economies d’Energie résultant de l’opération.

Si les économies d’énergie dépassent 17%, le contrat prévoit que le supplément revienne à la copropriété.


Des charges individualisées

Un dispositif d’individualisation des charges de chauffage a été mis en place par Ecometering. Des répartiteurs de frais de chauffage (RFC) ont été posés sur chaque radiateur pour comptabiliser leur consommation. Les charges de chauffages sont attribuées à 75% sur la partie privative et 25% sur la partie collective.

Chaque occupant est ainsi responsabilisé car il paie ce qu’il consomme.


Retour sur les étapes du projet

Après avoir mandaté un audit de l’installation, GDF Suez a organisé en 2010 un appel d’offres lancé sur la base du cahier des charges établi par le bureau d’études Nouri. L’entreprise Savelys a ainsi été choisie pour l’élaboration des travaux qui ont été réalisés en septembre 2011.


Le CPE : rappel

C’est un contrat signé entre un bénéficiaire et un prestataire (une société de services d’efficacité énergétique) stipulant un niveau d’économies d’énergie à atteindre par le biais de travaux de rénovation.

Si les économies d’énergie réalisées sont inférieures à celles stipulées sur le contrat, le prestataire est dans l’obligation de payer la différence. En revanche, si ce seuil est dépassé, l’intégralité des bénéfices restent au bénéficiaire (ici la copropriété).


EN SAVOIR PLUS :

- Le site des CPE

- Qu’est-ce qu’un Certificat d’Economies d’Energie?