Plan Bâtiment Durable

Enquête TREMI 2017 : état des lieux de la rénovation énergétique des maisons individuelles en France

publié le 14 novembre 2018

Le Plan de rénovation énergétique des bâtiments (PREB) lancé au printemps 2018 par le Gouvernement a réaffirmé les ambitions de la France concernant l’efficacité énergétique et environnementale du secteur du bâtiment. Avec 5,1 millions de maison individuelles rénovées entre 2014 et 2016, l’enjeu est aujourd’hui d’embarquer la performance énergétique dans ces travaux.

Afin d’améliorer la connaissance sur le sujet, l’ADEME a réalisé une enquête de terrain auprès d’un échantillon représentatif de 29 253 ménages habitant des maisons individuelles (parcs public et privé) et ayant réalisé des travaux de rénovation entre 2014 et 2016. L’objectif de TREMI est d’étudier :

  • les travaux réalisés pour améliorer la performance énergétique des logements ;
  • les motivations des ménages pour réaliser des travaux ou, au contraire, les freins rencontrés ;
  • la notoriété et l’usage des dispositifs nationaux dédiés à la rénovation.

À travers l’enquête, il s’agit de comprendre la dynamique de rénovation actuelle et le positionnement des ménages sur le sujet. TREMI nous révèle que sur 5,1 millions maisons individuelles rénovées, seulement 25 % ont gagné en performance énergétique alors que 83 % des ménages estiment avoir amélioré le confort thermique de leur logement. Face à ce décalage de perception, il apparaît que l’accompagnement des ménages n’est pas à la hauteur des besoins exprimés.

Le confort : 1ère motivation aux travaux de rénovation

Le constat majeur qui ressort de l’enquête porte sur le lien entre les travaux et l’amélioration du confort : pour 8 ménages sur 10 c’est la première motivation pour entreprendre des travaux de rénovation de leur logement. L’amélioration du « confort » a été définie à travers les motivations suivantes dans l’enquête :

  • avoir plus chaud dans son logement ;
  • embellir le logement ;
  • améliorer la qualité de l’air ;
  • insonoriser le logement.

C’est dans cette optique que l’État et l’ADEME ont lancé la campagne de communication « FAIRE » le 10 septembre dernier. Cette campagne a pour objectif de mobiliser les français autour de la rénovation énergétique. Elle s’appuie sur des arguments et messages liés au confort.

En savoir plus sur « FAIRE »

Le bouquet de travaux oui mais pas sans la ventilation !

L’enquête révèle que 65 % des ménages réalisent des bouquets de travaux, c’est-à-dire au moins deux poste de travaux à la fois.

On remarque que la ventilation n’apparaît pas comme étant un poste privilégié par les ménages dans les bouquets de travaux réalisés : c’est pourtant un poste clé avec un fort impact sur la qualité de l’air intérieur, le confort et la santé des occupants.

Les particuliers, acteurs de leurs travaux de rénovation

L’auto-rénovation* s’est révélée comme étant une tendance dans le secteur des travaux de rénovation en maison individuelle. En moyenne, 33 % des rénovations sont effectuées en auto-rénovation ; ce taux varie en fonction du poste concerné (50 % pour les murs et le plancher bas contre 20 % pour les ouvertures). Les travaux mixtes quant à eux (réalisés par des particuliers et des professionnels) représentent une part d’environ 6 %.

* avec ou sans compétence professionnelle dans l’entourage

Pour plus d’informations sur l’enquête TREMI, téléchargez l’ etude complete (format pdf - 4.8 Mo - 14/11/2018)

TREMI et OPEN, quelles différences ?

 
L’enquête TREMI fait suite à l’enquête bisannuelle OPEN et oriente son périmètre d’action sur les ménages résidant dans les maisons individuelles. La méthodologie retenue permet la présentation des résultats à l’échelle régionale.
 
L’enquête TREMI a vocation à alimenter l’observatoire national de la rénovation énergétique, formulé dans l’action 2 du PREB.

EN SAVOIR PLUS :